L’isolat de CBD est-il légal pour les athlètes professionnels ?

Les échecs aux tests anti-dopage peuvent avoir des conséquences sévères. Si un athlète est pris à utiliser des substances augmentant les performances, cela peut avoir un impact négatif sur leur image ou même mettre un terme à leur carrière. C’est pour cette raison que les athlètes professionnels devraient toujours être conscients des substances qu’ils consomment. Sachant cela, nous allons apporter une réponse à la question de savoir si l’isolat de CBD est légal pour les athlètes et si le CBD peut être bénéfique pour les activités sportives.

Le CBD et le sport

Les véritables bienfaits du CBD pour améliorer la performance athlétique sont encore en train d’être évalués, mais certaines études ont montré que le CBD peut améliorer la santé osseuse, réduire l’inflammation, diminuer les niveaux d’anxiété, aider à rester concentré et aider à gérer l’insomnie. Pour en apprendre davantage, vous pouvez lire notre article sur les possibilités d’améliorer les performances athlétiques avec le CBD. Nous avons également une entrevue en deux parties avec Ilias Bulaid, kickboxeur et pratiquant d’arts martiaux mixtes (MMA) (partie 1 et 2)

Qu’est-ce que l’isolat de CBD ?

La principale différence entre l’isolat de CBD et les autres produits au CBD est qu’il contient uniquement du cannabidiol. Quelles sont les autres caractéristiques typiques de l’isolat de CBD ? Eh bien, il n’a aucun goût ni odeur et peut être consommé sous forme de poudre ou mélangé à d’autres huiles comme l’huile de coco ou l’huile de chanvre. Vous pouvez en apprendre plus sur l’isolat de CBD et ses caractéristiques en comparaison aux produits au CBD à large spectre et à spectre complet dans cet article.

La décision de l’Agence mondiale anti-dopage concernant le CBD

L’Agence mondiale anti-dopage (World Anti-Doping Agency ou WADA) est une organisation internationale dédiée à la recherche, l’éducation et le développement de mesures anti-dopage et la surveillance du respect du Code mondial anti-dopage. Le rôle de l’agence dans le sport professionnel est de mener le mouvement international pour un sport sans dopage. De plus, l’agence a des représentants du Mouvement Olympique ainsi que des représentants des autorités locales.

L’aspect le plus important que nous voulons souligner est que l’Agence ne réalise pas les tests anti-dopage. Tous les tests sont réalisés par la Voluntary Anti-Doping Association ou VADA. Pour sa part, l’Agence mondiale anti-dopage ne fournit que des normes et des directives. La VADA est donc l’association qui teste, mais ce sont les normes de l’Agence concernant le CBD qui nous intéressent.

Et que dit l’Agence concernant le CBD ? Eh bien, le CBD n’est pas interdit par l’Agence mondiale anti-dopage, tandis que le THC l’est. Certains extraits de CBD peuvent toutefois contenir des niveaux très faibles de THC, mais même ceux-ci peuvent courir le risque d’être détectés par les tests anti-dopage.

De plus, nous vous rappelons que de nombreux pays dans le monde n’ont toujours pas légalisé le CBD. Vous en apprendrez plus sur la législation du CBD en Europe ici, et vous pouvez également suivre nos Bulletins d’information hebdomadaires pour en apprendre plus sur les derniers changements de la législation concernant le CBD dans le monde.

Pour finir

Si vous êtes un athlète professionnel et que vous n’êtes pas sûr de quel produit au CBD choisir, vous devriez certainement opter pour l’isolat de CBD, puisqu’il ne contient aucun autre composant. Si vous souhaitez utiliser une huile de CBD à spectre complet, par exemple, veuillez garder à l’esprit qu’il y a toujours un risque faible que le THC soit détecté dans votre corps, même plusieurs jours après la dernière fois que vous en avez consommé. Nous vous rappelons également que plus d’études sont encore nécessaires concernant les véritables bienfaits du CBD sur les performances athlétiques. Et pour finir, n’oubliez pas d’examiner la législation locale concernant le CBD.

Other intersting reading
La conduite et la prise de CBD : Peut-on faire les deux en toute sécurité ?
Pourquoi la Suisse est-elle le centre européen du CDB ?
Le tissu de chanvre et l’environnement