Rencontrez l’équipe Marry Jane : Entrevue avec Camila Maria Alvarez (partie 1)

Ce lundi, commençons la semaine avec de nouvelles connaissances. Nous vous souhaitons la bienvenue à cette nouvelle édition d’entrevues avec des membres de l’équipe Marry Jane. Aujourd’hui, nous interrogeons Camila Maria Alvarez, la Directrice Qualité de l’entreprise. Dans la première partie de cette entrevue, Camila se présentera, nous détaillera sa routine au travail et nous racontera comment elle s’est retrouvée dans l’industrie du CBD et dans l’équipe Marry Jane en particulier, ainsi que les aspects passionnants du travail d’une directrice qualité chez Marry Jane.

Camila, habituellement, nous commençons l’entrevue par le parcours personnel. Pouvez-vous vous présenter ? D’où venez-vous, où avez-vous grandi et quelles études avez-vous faites ?

Je suis née à Bogota, la capitale de la Colombie, où j’ai passé la majeure partie de ma vie. Là-bas, j’ai passé mon bachelor en science environnementale et j’ai suivi un cours pour être auditeur interne pour les normes ISO 9001, 14001 et OHSAS 18001 dans une entreprise de certification suisse (SGS). Alors que je travaillais en Colombie en tant que consultante environnementale j’ai rencontré un Allemand et après quelques mois, j’ai pris la décision de venir avec lui à Zurich. Là, j’ai passé un master en science environnementale à l’ETH.

Vous souvenez-vous de la première fois que vous avez entendu parler du CBD ? Auriez-vous pu imaginer travailler un jour pour l’industrie du CBD ?

Oui, j’ai entendu parler de CBD pour la première fois lorsque j’ai commencé à travailler chez Marry Jane. Je n’aurais jamais pu m’imaginer travailler dans ce domaine avant de commencer à travailler ici. 

Passons à Marry Jane en particulier. Comment avez-vous entendu parler de l’entreprise ? Quand était-ce ?

Eh bien, c’était en avril 2018. Après avoir fini mon master, je me baladais dans les rues de Zurich lorsque j’ai aperçu un poster d’une exposition sur le CBD qui avait lieu lors du 4/20 (20 avril). Comme je n’avais pas grand-chose à faire, j’ai décidé d’y aller juste par curiosité. Un homme au stand de Marry Jane m’a fait une présentation assez intéressante du monde du CBD et de l’entreprise elle-même. Cette personne a attisé ma curiosité à propos de cette plante merveilleuse. Par coïncidence, il avait récemment passé du temps en Colombie et il était très intéressé par le pays et le développement de l’industrie du CBD en elle-même.

Depuis combien de temps travaillez-vous pour l’entreprise ?

Quelques mois après cette exposition sur le CBD à Zurich, j’ai recontacté cet homme en lui disant que je recherchais un emploi. Je lui ai expliqué que je n’avais aucune expérience comme directrice qualité dans le domaine du CBD, mais que j’étais très motivée pour apprendre des choses nouvelles. Nous nous sommes rencontrés de nouveau en octobre 2018 et depuis, je travaille chez Marry Jane.

Parlons des méthodes de travail d’une directrice qualité chez Marry Jane. Que faites-vous pendant vos heures de travail ? Pouvez-vous nous décrire votre routine quotidienne au travail ?

C’est un job très dynamique. La plupart du temps, je mets en place de nouveaux processus et j’implémente de nouveaux systèmes opérationnels avec mes collègues. Une autre partie importante de ce travail est liée à la documentation des produits et à la conformité légale d’une large gamme de produits envers des réglementations en constante évolution dans le monde. Je passe également du temps à gérer les requêtes des clients concernant la qualité et la conformité, et à résoudre de nombreux problèmes — ce qui est intrinsèque au fait de faire partie d’une entreprise nouvellement créée. En général, je dirais qu’il s’agit d’une routine de travail très dynamique et intéressante.

Quelle est la partie la plus passionnante de votre travail ?

Eh bien, il y a de nombreuses choses passionnantes dans mon travail. Premièrement, faire partie d’une industrie nouvelle avec des règles et des réglementations qui changent constamment. Cela pose de nombreux défis mais c’est également captivant. Ensuite, faire partie d’une équipe jeune et avoir l’opportunité de penser « en dehors des cases ».

C’est la fin de la première partie de notre entrevue. Restez avec nous pour la seconde partie, qui sera publiée sur notre blog, et ne manquez aucun autre de nos articles instructifs sur le CBD et les sujets liés.

Other intersting reading
La vérité sur les mythes populaires autour du CBD
Le tissu de chanvre et l’environnement
Entretien avec Ilias Bulaid (2ème partie)